Séminaire confiance numérique (Gildas Avoine IRISA INSA Rennes)

Compromis temps-mémoire cryptanalytiques appliqués aux distributions non-uniformes.

Les compromis temps-mémoire cryptanalytiques ont été introduits par Martin Hellman en 1980 afin de réaliser des recherches exhaustives de clefs.

Une avancée majeure a été présentée à Crypto 2003 par Philippe Oechslin, avec les tables arc-en-ciel qui améliorent significativement le travail original de Hellman.

Après l'introduction des compromis temps-mémoire cryptanalytiques, nous présenterons durant cet exposé une technique pour améliorer l'efficacité des compromis lorsque l'on considère une distribution non-uniforme des secrets, par exemple pour casser des mots de passe.

265 vues
Vendredi 06 Mars 2015
Tag(s) : confiance numerique, sécurité informatique
Partager : Facebook
Intégrer :
Vidéos suggérées