Séminaire confiance numérique (Jean-Guillaume Dumas Laboratoire Jean Kuntzman , Université Joseph Fourier)

Comment vérifier les résultats de calculs externalisés ?

Amazon Web services (à travers Elastic Compute Cloud), Google Compute Engine, ou encore IBM Platform Computing, fournissent des solutions de calcul haute performance décentralisées. L'idée est d'externaliser des calculs gourmands afin de limiter les coûts d'infrastructure.Toutefois aucune de ces plateformes n'offre de garantie sur le calcul effectué : pas de garantie que le résultat est correct, ni même que le calcul a bien été effectué.

L'idée du calcul vérifiable est d'associer au résultat d'un calcul une structure de donnée qui permet à un algorithme de vérification de prouver la validité d'un résultat, plus rapidement que de recalculer ce résultat. Il est ainsi possible d'externaliser les calculs à un "cloud" et de vérifier a posteriori que les calculs ont bien été effectués, mais à un coût inférieur à celui du calcul lui-même. On parle ainsi de Prouveur (le serveur effectuant le calcul) et de Vérifieur.

En théorie, Goldwasser, Kalair et Rothblum ont donné, dès 2008, une procédure générique permettant de vérifier tout calcul parallélisable, en temps quasi linéaire en la taille des entrées et du résultat. Toutefois le surcoût de calcul pour le Prouveur (et donc le surcoût financier pour le client), bien que seulement d'un facteur constant, n'en reste pas moins prohibitif en pratique.

Différemment, nous montrons dans cet exposé que des procédures ad-hoc peuvent être définies pour des calculs en algèbre linéaire avec un surcoût financier négligeable. 

101 vues
Jeudi 03 Décembre 2015
Tag(s) : confiance numerique, sécurité informatique
Partager : Facebook
Intégrer :
Vidéos suggérées