Traversée des miroirs : des femmes par elles-mêmes

Résister, ou transformer les images de femmes ?

Mettre en scène les corps des femmes"

Quêtes et subversions identitaires

Portraits et autoportraits de femmes dans les lettres et les arts post-68

Le colloque international « Portraits et Autoportraits de femmes dans les lettres et les arts post-68 » organisé par le CELIS (Centre de Recherches sur les Littératures et la Sociopoétique) s’inscrit dans l’axe « Genres littéraires et gender » qui a pour objectif d’articuler les discussions croisées entre les genres artistiques et les études de genre. Il s’inscrit également dans le cadre des commémorations des 50 ans des mouvements de contestation de 1968.

Art d’isoler l’individu et de figer sa représentation dans un temps donné, le portrait s’est affirmé peu à peu comme l’art de l’image du sujet qui s’expose au regard d’autrui ; le portrait (et l’autoportrait) trace ainsi les contours des formes tout en donnant à voir l’âme et la hiérarchie du sujet représenté.

Les artistes de la deuxième moitié du XXe siècle n’ont cessé de revenir au portrait pour mettre en image la condition (et la position) des femmes dans la culture, et ne cessent pourtant de faire résonner d’autres voix-images. Des voix dont le projet est de refaire leur place, de se replacer et de déplacer les discours, fixant le présent contestataire dans lequel elles s’inscrivaient.

Ainsi, le colloque « Portraits et Autoportraits de femmes dans les lettres et les arts post-68 » se propose-t-il d’analyser les changements (ou les résistances aux changements) des représentations des femmes dans le sillage de l’avènement de la deuxième vague du féminisme.

 

Francesca Fini, Dadalopp,Italie, 2015 :https://videos.videoformes.com/video/115886

Kika Nicolela, Elle et la Poule,Brésil, 2017 : https://videos.videoformes.com/video/117366

 

0 vues
Jeudi 31 Mai 2018
Tag(s) : Femme, Genre, Portrait, Image, Représentation, Littérature, Sociopoétique
Partager : Facebook
Intégrer :
Vidéos suggérées