Comment faire évoluer le système de publication académique en faisant passer l'intérêt des chercheurs devant celui des maisons d'édition ?

Le vendredi 9 novembre, une demi-journée consacrée à la Science ouverte lançait les Open Access Weeks de l’UCA. Conférence, exposition, discussions, cet évènement était l’occasion d’en apprendre plus sur les enjeux de la diffusion scientifique et les nouveaux modes de diffusion qu’offre aujourd’hui le numérique.

Après une présentation des actions menées à l’UCA en faveur de la Science ouverte, Marie Farge, Directrice de recherche CNRS-INSMI à l’ENS, est intervenue pour présenter les évolution des modes de publication scientifique. Fortement engagée vers le libre accès à la recherche tout au long de sa carrière, elle a ainsi pu partager son expérience de chercheuse publiante. Après un état des lieux des pratiques éditoriales, Marie Farge a présenté les nouveaux outils de diffusion qui permettent de faire passer l’intérêt des chercheurs devant celui des maisons d’édition.

Mathias Bernard, Président de l’UCA, a clôturé cette journée par un discours sur le positionnement politique de l’établissement. Face aux coûts abusifs de certains éditeurs, l’accent a ainsi été mis sur la nécessité de « mettre en place des mécanismes incitatifs et non pas des sanctions, qui valorisent l’engagement des enseignants-chercheurs dans la science ouverte ».

183 vues
Lundi 03 Décembre 2018
Partager : Facebook
Intégrer :